Ma Photo

novembre 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Blog powered by Typepad
Membre depuis 02/2006

« Ségolène conquiert les jeunes Parisiens | Accueil | Ségolène : allez les filles ! »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Catherine

Heureuse de voir qu'il y a une reflexion sur ce sujet, tant important pour l'avenir de l'Europe et de la France. Les derniers échanges franco-britanniques ne sont pas très encourageants, sur le financement de l'"Agence défense" notamment.
Et ce qui manque dans votre post c'est la dimension institutionnelle qui est indispensable si l'on veut une politique de la défense efficace : Ministre des Affaires étrangères, règles de décision, fonctionnement de la PESD...La relance du débat sur le traité est nécessaire ! On ne peut en faire l'impasse comme le laisse penser certains.

A. de Saint Phalle

intéressant, mais l'engagement militaire de la France en Afrique, et particuliérement en Côte d'Ivoire mériteraitd'être repensé, redéfini, bref cadré !

Pierre Bayle

Entièrement d'accord sur la Côte d'Ivoire, mais également sur l'ensemble des pays africains où nous sommes engagés : entre accords de défense, accords de coopération et mandats internationaux, il y a une incertitude sur le cadre juridique qui est dommageable non seulement pour la cohérence de la politique française mais pour la propre sécurité des forces française prépositionnées. La Côte d'Ivoire n'en est que le révélateur le plus flagrant : sommes-nous aux côtés d'un gouvernement légal ou en interpositon entre des factions rivales d'une guerre civile ? Aucune lisibilité, et la gauche est consciente qu'elle ne fera pas l'économie d'une remise à plat de cette politique, ou plutôt de cette absence de politique.
Pour Catherine, d'accord pour discuter du volet politique étrangère mais ce n'était pas l'objet du colloque Orion, déjà très ambitieux dans les sujets évoqués. En revanche j'irai même plus loin que vous en posant la question : le ministre de la défense n'est-il que le bras armé d'une stratégie internationale fixée par le président, ou bien est-il acteur à égalité avec le ministre des affaires étrangères au sein d'un gouvernement responsable d'une politique étrangère et de sécurité formant un tout cohérent ? Là aussi il semble que la gauche veuille redonner davantage de transparence et de visibilité.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)