Ma Photo

novembre 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Blog powered by Typepad
Membre depuis 02/2006

« Souvenirs de lycée intacts | Accueil | Touche pas à mes réfugiés »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

nadine

Le cas Kouchner...

Je pense que l'homme a parfaitement compris que sa famille politique l'a écarté depuis longtemps.

Que Kouchner puisse être taxé d'opportuniste est une chose.
Moi, je pense que cet homme là n'a aucun état d'âme et qu'il est allé voir ailleurs ce que les siens ne lui ont jamais offert, et n'avaient pas l'intention de lui offrir en cas de victoire.

Très subtil de la part de Sarkozy, par contre.

pierre bayle

Bonjour Nadine, je ne suis pas certain que le mobile de Kouchner soit simplement le pouvoir, je crois qu'il a une ambition réelle au sens de faire avancer ses idées. Pas assez opportuniste en tous cas pour courber l'échine, et si Sarkozy a été habile de le recruter, c'est vrai, qu'il ne se fasse pas d'illusion : l'homme est incontrôlable et on peut lui faire confiance pour que, le jour où il sera réellement en désaccord dans ses nouvelles fonctions avec la ligne politique du président, il démissionne avec pertes et fracas, filmé en direct et avec une belle mise en scène. Cela aussi fait partie du personnage, plus romantique que politicien...

Catherine

Je constate, Pierre, que nous avons les mêmes lectures (NouvelObs) et les mêmes ressentis. Moi aussi, je me faisais la remarque ce matin que la campagne pour les législatives était morne et sans défense réelle des enjeux en cause après celle de la présidentielle. Comme si le PS avait épuisé toutes ses forces combatives dans les conflits de personnes! Je lisais ces jours-ci le bouquin de Stiglitz (prix Nobel d'économie en je ne sais plus quelle année) "Quand le capitalisme perd la tête" et j'ai noté qu'un des slogans de Clinton durant sa campagne avait été "Putting people first" , qu'on pourrait traduire par "Priorité aux gens" et que l'on pourrait faire rimer avec "et pas à l'argent". Ce serait un slogan que tout le monde comprendrait, même ceux qui ne sortent pas de l'ENA, tandis que l'on voit des "Une gauche qui agit; une gauche qui protège", comme si ce n'était justement pas la nouvelle devise de la droite au pouvoir : un Sarko qui agit et qui s'agite dans tous les sens, une protection (des intérêts des plus riches, avec le bouclier fiscal ramené à 50 % et des plus pauvres avec le revenu de solidarité active).

nadine

Tout à fait exact Pierre.
C'est aussi ainsi que je le vois.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)