Ma Photo

novembre 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Blog powered by Typepad
Membre depuis 02/2006

« Le Parti de Ségolène | Accueil | Blog et blogue et patablog »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Nadine

Pierre,

J'ai beaucoup aimé votre fil.

J'ai eu la chance de beaucoup séjourner à l'étranger. Le maximum en Afrique (Centrale) où j'y ai passé quelque 20 années.
Je suis toujours fortement agacée quand j'entends les gens critiquer l'époque coloniale, lui attribuant tous les malheurs de l'humanité. Bien sûr c'est une image, mais c'est à peu près ça.

Je n'affirme pas que le colonialisme fut une colossale réussite. Bien évidemment qu'il y a eu de nombreux abus.

MAIS...

Cette politique avait apporté plus de paix,de développement et de bénéfices à la population locale, qu'il n'en existe aujourd'hui.
Une administration avait établi des lois, des règles et le pays (Congo) avait bénéficié d'un développement orchestré.

Des richesses personnelles s'étaient constituées sur l'exploitation sans vergogne de nombreux congolais. C'est certain.
Pas besoin d'aller au Congo pour assister à cet état de fait : en France c'est pareil (Cf Forgeard, Messier, etc...)

Tout aurait pu être amélioré. Il fallait reconsidérer de très nombreuses choses, mais pas tout détruire.
Aujourd'hui nous voyons où ils en sont. C'est encore pire. L'exploitation a gagné en férocité.

Alors tous ceux qui déclinent la "repentance" aujourd'hui, alimentent surtout une polémique très à la mode.
On ne "pensait" pas et on ne fonctionnait pas il y a des dizaines d'années comme on le fait aujourd'hui, mais ça ne semble pas émouvoir lesdits penseurs.

Personnellement, si je suis toujours en vie....c'est grâce à l'intervention de l'armée française. Messieurs merci !

Pour de nombreux critiques, c'est facile de refaire le monde, sans jamais avoir pris de risques, si ce n'est n'est d'arpenter les salons très en vue.

Pierre, ceux que vous évoquez dans votre fil, n'ont qu'une vision simpliste et myope de l'Histoire.

Il n'y a pas à avoir honte du passé, quand bien même des erreurs ont été commises.
Le passé n'appartient qu'au passé et reste définitivement figé. C'est devant qu'il faut regarder...et corriger.

Jacques Heurtault

Parfaitement d'accord avec Nadine. Doit avoir le toupet de demander aux Italiens de se repentir de ce que les Romains ont fait en Gaule il y a deux milles ans? Evidemment non!

Pierre Bayle

à Nadine et Jacques : j'ai été mal compris et je le regrette. Assumer l'Histoire, c'est accepter de la relire sans passion, mais sans indulgence ou fausse naïveté. Jacques, chaque Vendredi saint, le pape va au Colisée pour pardonner ou demander pardon - ce qui paradoxalement procède du même mouvement - pour les atrocités commises par l'Empire romain contre les premiers chrétiens. Quant aux Italiens, on leur fait payer cher leurs violences antiques en ridiculisant César dans Astérix, traduit dans le monde entier y compris en Italie ! Dans ce sens, la repentance n'est pas une mode masochiste, ce n'est pas non plus je le répète une abdication de soi face aux autres, c'est au contraire une attitude adulte consistant à ne pas masquer les erreurs derrière des tabous absurdes. L'armée française, que je citais dans mon papier à propos de l'Algérie, avait eu auparavant le courage de faire elle-même le procès des chefs militaires qui avaient conduit au désastre de Dien Bien Phu : c'est cela, la lecture critique de l'Histoire qui permet de surmonter ses erreurs.

nadine

Pierre,

Si l'armée française a eu le courage de faire elle-même le procès des chefs militaires qui avaient conduit au désastre de Dien Bien Phu....puis-je nourrir l'espoir que la magistrature française aura le courage de faire elle-même le procès des juges et autres nombreux associés qui ont conduit au désastre d'Outreau (par exemple), et aux désastres judiciaires en général ?

Bref...surmonter ses erreurs, comme vous l'écrivez si bien, et ne plus les reproduire, dans l'indifférence générale.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)