Ma Photo

novembre 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Blog powered by Typepad
Membre depuis 02/2006

« Tagué moi aussi | Accueil | Au-delà du débauchage »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

cl. wagnon

Je découvre ce site qui est vraiment intéressant. Une petite remarque : le rite latin était-il "élitiste" ? est-ce l'adjectif le plus juste ? Il avait aussi un côté populaire,en ne faisant, apparemment du moins, acception de personne ; et aussi pour d'autres raisons. Mais l'affaire est complexe.

Pierre Bayle

Merci pour votre appréciation. Quant au qualificatif élitiste, il est certain que lorsque Constantin a fait du christianisme la religion de l'Empire, le latin en était le véhicule le plus populaire. Il est resté le lien commun de toute la chrétienté et les prières en latin sont les seules qui peuvent être reprises par une foule place Saint-Pierre ou dans la basilique, cela reste un symbole émouvant. Pour autant, le latin est devenu dans l'histoire de l'église la langue des clercs, du clergé, et l'effort de Luther traduisant la Bible dans la langue de son peuple, comme Constantin jadis, pour profiter de l'imprimerie de Gutenberg et populariser les textes fondateurs, révèle bien ce décalage entre le latin et le peuple. Je suis de la dernière génération a avoir étudié le latin (et le grec) et c'était déjà un choix élitiste. Alors, aujourd'hui...
Cordialement,
PB

cl. wagnon

Merci aussi de ce retour. Et en accord avec ce que vous dites. Né en 1940, je ne pense pas être de la dernière génération des latinistes, mais pas loin.. J'ai même, début des années 70, enseigné quelques temps ce fameux latin à des élèves de 3ème de CEG.
Je vais essayer de garder le contact avec votre blog. J'ai lu aussi vos remarques sur le service civique (que ce valeureux général ne veut pas qualifier de civil, soit). Et suis désolé pour vous qu'il n'y ait pas eu de commentaires, apparemment du moins.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.