Ma Photo

juillet 2022

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Blog powered by Typepad
Membre depuis 02/2006

« Le courage de Paul Tibbets | Accueil | Guerre sans pilote »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Nadine

Bon...

Depuis deux ans j'observe bien S.Royal; je l'ai bien écoutée aussi, parfois réécoutée.
Elle m'a profondément déçue et parfaitement démontré qu'elle n'était pas capable d'occuper le poste de "présidente de la République".

Mais se comparer à Jeanne d'Arc ?!... avec toute la controverse qui accompagne ce personnage historique, démontre surtout une mégalomanie bien installée.

N'essaierait-elle pas, à travers d'autres parcours féminins, plus contemporains, de justifier une place qu'elle entend bien conserver ? Quels messages fait-elle passer si ce n'est ceux des autres ?


Pierre Bayle

Nadine, je vais te répondre en toute subjectivité : Ségolène ne m'est pas spontanément sympathique, je n'aime pas sa voix ni sa façon de ne pas écouter les questions et de débiter ses réponses avec le ton docte et définitif d'une vielle institutrice considérant qu'elle parle à des enfants. Je l'ai dit, par honnêteté intellectuelle car j'ai horreur de faire semblant.
Maintenant passons à l'objectivité : à gauche il n'y a personne d'autre. Plus j'entends ces "autres", plus j'en suis convaincu. Elle me rappelle exactement Mitterrand en 1974, après sa première défaite aux présidentielles : looser, antipathique, mais combatif et résolu. Ce qu'elle est aussi, avec la même détermination.
Quant à dire qu'elle n'est pas capable d'être chef de l'Etat, c'est faire croire que l'élection repose sur ce critère : je connais des présidents, en France ou ailleurs, qui n'avaient pas la carrure en accédant aux responsabilités, et qui l'ont acquise. Si elle avait été élue, on aurait découvert qu'elle l'avait. Et on aurait dit de son adversaire vaincu qu'il ne l'avait pas. Non ?

Nadine

..."on aurait dit que ..."
Je ne me sens jamais engagée par ce que "on" dit, et le haro sur le baudet n'est pas ma tasse de thé. Je suis bien placée pour savoir que ce genre de liberté ne plaît pas toujours.
Maintenant, pour poursuivre ton commentaire, je pense qu'au PS il aurait été opportun d'arrêter le choix sur une autre personnalité.

Objectivement, il y a un vent de féminisme qui souffle sur la France (et d'autres pays aussi) et le choix de Mme Royal en est la conséquence.
Des femmes qui ont su marquer de leurs compétences la vie politique française, il y en a eu et il y en aura sans doute encore.

Maintenant je n'essaie certainement pas de faire croire que l'élection repose sur ce seul critère.
Il appartient au chef de l'Etat de se faire entourer par des conseillers et une équipe de collaborateurs dont les compétences seront spécifiques à chacun.
Mais, pour ce faire, il lui appartient d'être habile. C'est même essentiel, non ?

Mme Royal m'a chaque fois donné le sentiment de répéter une pièce de théâtre, dont le texte était plus ou moins bien maitrisé.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)