Ma Photo

novembre 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Blog powered by Typepad
Membre depuis 02/2006

« Un Poilu très européen | Accueil | L'encrier de Mélanie »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

nadine

Très intéressante comme émission. J'ai eu beaucoup de plaisir à la suivre et j'ai pu aussi constater que "tonton" avait été invité sur le plateau à s'en faire tutoyer d'ailleurs. Mais trève de balivernes familiales, Marie Drucker gérait son plateau tel un chef d'orchestre. Ca se déroulait comme des notes sur une portée. Le ton était donné et la mesure battue jusqu'au dernier silence. Ca fait plaisir de voir un certain talent dans la génération montante.

Catherine

Rentrant un peu tard, je n'ai pas tout suivi mai je n'ai pas regretté ce que j'ai vu et entendu. Il parait bien indispensable, par les temps qui courent,d'évoquer ce qu'était la situation des journalistes, des femmes... des libertés en France avant 68. Condamner sans s'en rappeler relève de l'ignorance humaine et intellectuelle. Lorsque Coppé déclare " nous sommes les victimes de 68, nous avons payé la perte des valeurs morales..." c'est vouloir occulter les avancées des libertés (pas seulement individuelles !),du respect d'autrui, de l'apparition d'une autre forme d'information qui en ont découlé et dont toute la société a pu bénéficier. La surprise est venue de Balladur "nous sommes tous des héritiers de 68, le nier comme je l'ai entendu dire par certain serait une erreur"... était un moment de pur bohneur. Marie Drucker nous a prouvé qu'une femme, jeune et compagne de... pouvait faire preuve d'une "belle indépendance" . J'étais moi aussi trop jeune "pour vivre 68" mais je ne cesserai jamais de lire et d'écouter pour essayer de comprendre ce qui se passait alors dans notre société. Il n'est jamais trop tard pour apprendre, comprendre, s'engager pour ne pas seulement profiter des droits et libertés que d'autres ont conquis à notre place. Reste à essayer d'en faire autant pour la génération à venir.....

Pierre Bayle

@ Nadine et Catherine : oui, pour comprendre Mai 68 et le faire comprendre à ceux qui sont nés après, il faut rappeler la France "d'avant", patriarcale, macho, immobiliste, fermée. C'est un couvercle que nous avons soulevé alors. C'est le même que voudraient remettre ceux qui veulent revenir à la "pensée unique", à l'Etat paternaliste, à la déresponsabilisation de l'individu...

nadine

@ Catherine

J'ai occulté expressément les interventions de Jean François Coppé, que j'ai trouvées politiciennes, sans plus. Il était là pour "bouffer" du Cohn Bendit. Quant à la belle Marie, compagne d'un ex ministre, elle n'a pas attendu d'en être pour se révéler compétente et, ce qui ne gache rien, agréable à suivre.

@ Pierre,

Eh oui, tu as raison, cette redoutable pensée unique qui fait tant de ravages.

Jauffret Sabine

40 ans après, que nous reste-t-il de mai 68 ?

Nicolas Sarkozy, dans un discours prononcé le 29 avril à Bercy, veut tourner la page de mai 68. Quelques extraits :

«La morale, après mai 68, on ne pouvait plus en parler […]. Pour la première fois depuis des décennies, la morale a été au coeur d’une campagne présidentielle.»
« Mai 68 nous avait imposé le relativisme intellectuel et moral. Les héritiers de mai 68 avaient imposé l’idée que tout se valait, qu’il n’y avait aucune différence entre le bien et le mal, entre le vrai et le faux, entre le beau et le laid […]. Ils avaient cherché à faire croire que l’élève valait le maître […], proclamé que tout était permis, que l’autorité c’était fini, qu’il n’y avait plus rien de grand, plus rien de sacré, plus rien d’admirable, plus de règle, plus de norme, plus d’interdit. »
Plus loin, à propos des dérives du capitalisme financier, il ose :
« Voyez comment l’héritage de mai 68 a introduit le cynisme dans la société et dans la politique. Voyez comment le culte de l’argent roi, du profit à court terme, de la spéculation, comment les dérives du capitalisme financier ont été portées par les valeurs de mai 68 ».

A l’opposé Gérard Filoche, qui fut un acteur de mai 68 (quand Sarkozy, lui, n’avait que 13 ans), lui rétorque par un livre dont le titre annonce la couleur :

« Mai 68, Histoire sans fin. Liquider mai 68 ? Même pas en rêve ! »

«Que de haine contre le plus grand mouvement de grève de l’Histoire de France !
Il y eut deux mai 68. L’un : superficiel, mondain, marginal; l’autre: social, révolutionnaire, solidaire… Sarkozy a fait « l’ouverture » avec le mai 68 mondain (Kouchner) dans son gouvernement de contre-révolution conservatrice. Son but ? Battre les héritiers du vrai mai 68, celui des employés et ouvriers qui continuent à lutter pour une autre répartition des richesses, pour le droit au travail, les salaires et les retraites. »

Et vous ? Que défendrez-vous de cette époque pas si lointaine qui n’est toujours pas enseignée dans les cours d’Histoire de France ?

Nous vous proposons de participer à la constitution d’une exposition d’art postal, qui présentera vos positions, vos réflexions, vos témoignages, votre vision de cet évènement qui ne fut pas seulement Français et pas essentiellement étudiant. Vos textes seront lus, enregistrés et passés en boucle sur l’expo.
Parce que Mai 68 fut aussi un tourbillon créatif, envoyez-nous votre enveloppe décorée, colorée, lumineuse, éclatante de vie, qui illustre où complète votre propos. A vos pinceaux, collages, photos, gravures, crayons … Pas de format interdit ni imposé (objets postaux acceptés). Pas de jury, pas de sélection. Toutes les enveloppes seront exposées. Pas d’hésitations, TOUT PASSE A LA POSTE.
Un petit mot sur l'art postal :
Il sort momentanément l'art des galeries et des musées. Dans ces expositions se côtoient des oeuvres d'artistes connus mais qui restent ici anonymes et des oeuvres de débutants, parfois de sérieuses surprises.
Il est basé sur l'échange et le don, il coûte la même chose à tous : de la créativité, un peu (ou beaucoup) de temps, 2 connections de neurones, et le tarif du timbre en vigueur.
Il respecte certaines des conditions d'une réelle communication : liberté d’expression, plaisir de donner et de recevoir ; prendre le temps de concevoir, et celui de répondre, parler « de sa place » en s’exprimant à partir d’une préoccupation ou d’un thème abordés collectivement ...Il permet à certains de reprendre le chemin de l'écriture et restaure le plaisir d'ouvrir sa boîte à lettres. Et pour finir, la plupart de ces enveloppes ne passent pas dans les machines à oblitérer (pas conformes !). Plus il y en aura, plus il faudra de monde au tri !!! Pas de petites résistances ni d'utopies inutiles.

Date limite d’envoi de vos travaux : 15 avril 2008.
Adresse d’envoi : Mouvement Politique d’Education Populaire – La Vigarié – 81340 Saint-Cirgue.

Pour une analyse un peu originale du sujet vous pouvez consulter le lien suivant : http://www.gfen.asso.fr/documentligne/mai68.htm#15txt
et/ou lire l’ouvrage de l’historienne états-unienne Kristin Ross « Mai 68 et ses vies ultérieures ». Complexe -Monde diplomatique, 2005.
Pour une découverte rapide de ce qu’est l’art postal vous pouvez également consulter ce lien : http://www.avenirdattac.net/spip.php?article228

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)