Ma Photo

novembre 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Blog powered by Typepad
Membre depuis 02/2006

« Europe, massacres et religions | Accueil | Vive la carpe et le lapin »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

furgole

Bravo pour cette belle histoire! Voici un merveilleux exemple d'ouverture, de générosité et d'initiative.
Mais aussi, de tels efforts portent bien plus de fruit que toutes les aides gouvernementales, données par des dirigeants corrompus à leurs homologues des pays pauvres qui le sont tout autant.

Pierre Bayle

Merci, Furgole, je crois que Merri est effectivement un jeune profondément désintéressé, il est parti avec pratiquement rien en poche et une immense confiance. Il croit à son projet comme il croit tout court, sans doute. Mais sans se mettre en concurrence avec les aides gouvernementales qui restent indispensables malgré les excès que vous dénoncez : il y en aussi qui aboutissent à des projets concrets, notamment dans l'enseignement et la coopération technique !

furgole

Pour avoir procédé à l'audit de programmes multilatéraux dans le tiers monde, je suis légèrement plus pessimiste que vous.
En effet, à supposer même que tous les intervenants soient honnêtes et qu'il n'existe pas de "bretelles de dérivation", dans le cas de l'enseignement, combien de brillants éléments formés là bas ne quitteront pas le pays pour venir dans nos pays, où il deviendront bien vite aigris du rôle de figrant qu'on leur y réserve.
C'est ainsi que la prestigieuse revue médicale The Lancet a vu un crime dans le recrutement dans nos pays de professionnels africaisn de la santé. http://hiberniagirl.blogspot.com/2008/02/recruitment-of-health-workers-from.html
L'Ile de France abrite plus de médecins béninois que le Bénin lui-même.
Ces problèmes sont d'une infinie complexité.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)