Ma Photo

juillet 2022

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Blog powered by Typepad
Membre depuis 02/2006

« Urgences Hopital | Accueil | La RDN cap au large »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Viktor

Bonjour.
Un cavalier qui parle objectivement de cette arme. Sans évoquer le maintien en condition, les départs en masse des jeunes margis, le diktat des industriels (au Kosovo , il fallait vendre du char car le XL ne se vend pas bien...). Au sujet de l'Afgha les cavaliers peuvent s'enorgueillir de quoi : leur absence a Uzbeen ? Les tirs fratricides d'août 2010 ? L'inefficacité du char démineur ?
Bref, pour la guerre insurrectionnelle, en ville principalement, le char est sourd, aveugle et nu.
Comme par hasard peu avant les prochaines coupes budgétaires, un partisan "vend" son système. Ça ne trompe personne.

Pierre

Viktor est sans doute un fantassin sectaire, ou un sectaire tout court car il y a des fantassins très ouverts... Charles a été très objectif puisqu'il parle longuement des groupements tactiques interarmes et de la parfaite complémentarité entre blindés et troupes débarquées en combat de localité. Sans doute mon résumé a-t-il été trop court, mea culpa, l'ouvrage en tous cas est tout sauf un plaidoyer corporatiste, il est une vue originale sur l'utilisation optimale des moyens de l'ABC dans les combats de rencontre et face à un ennemi non conventionnel. Le mieux c'est quand même de lire le bouquin, plutôt que son imparfait compte-rendu !

dchamot@hotmail.fr

bravo charles !!!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)